Synopsis

La gigue en souvenir fait danser le passé, vous proposant une incursion dans l’univers traditionnel québécois. Six danseurs évoluent avec entrain sur la musique des Charbonniers de l’enfer et vous offre une gigue réinventée, à la fois rythmée, contemporaine et rassembleuse. Cette danse, créée par Sylvie Bouchard (avec Mélissandre Tremblay-Bourassa pour la dernière section de la pièce) se présente comme un pont entre le présent et le passé; une ode à cet héritage expressif. Soyez complice de cette chorégraphie riche de culture!

Crédits

  • Chorégraphe : Sylvie Bouchard
  • Musique : Les charbonniers de l’enfer
  • Costumes : Nina Okens

Tournée

Disponible en tournée pendant l’été et l’automne 2018.
Contactez Sylvie Bouchard à : sylvie@bouchardanse.com

La gigue en souvenir peut-être présentée de trois façons:

A- Le spectacle
D’une durée de 10 minutes, la pièce inclut 6 danseurs (3 hommes et 3 femmes), et est chorégraphiée sur la musique des Charbonniers de l’enfer. Rythmée et rassembleuse, La gigue en souvenir peut être dansée sur du béton, du ciment, ou sur un espace plat gazonné.

B- Atelier de danse carrée avec caller suivi du spectacle
Un atelier de danse carrée de 45 minutes est donné juste avant le spectacle. Tout le monde peut y participer, les petits comme les grands. Aucune expérience en danse n’est requise, ni en danse carrée, ni habits particuliers, seulement des souliers et des vêtements confortables. Nul besoin de s’inscrire à l’avance, les gens viennent pour prendre part à l’atelier et peuvent ensuite regarder le spectacle.

C –Atelier de danse avec un groupe de jeunes danseurs locaux, et le spectacle qui inclut ces jeunes danseurs
Cet atelier s’adresse à des jeunes de 12 à 14 ans, membres d’une école de danse locale. Ces jeunes apprendront une section de La gigue en souvenir, chorégraphiée spécialement pour eux. Cette section sera ensuite intégrée à la pièce. Les jeunes danseront donc leur section durant le spectacle, avec les danseurs professionnels. Un nombre pair de 6 à 12 jeunes participants sera requis.

Ce que dit la presse

Sylvie Bouchard’s wonderful La gigue en souvenir evokes a summer evening in a francophone community centre. The dance is lively and celebratory, a hoedown for particularly light-footed and strong-limbed performers. Seated at the picnic table, Neena Jayarajan was no wall-flower. When her turn came, she performed alone, doing classical Indian dance moves to the same music. It was a surprising development, the music somehow making the perfect accompaniment to the eastern dance. The sense of community expressed in this dance makes an appropriate wrap-up to an evening of dancing for families in the park.” – Susan Walker, The Toronto Star

Dusk Dances founder Sylvie Bouchard’s La gigue en souvenir, animated by the lively Quebecois folk songs of traditionalist a capella group Les charbonniers de l’enfer, is so infectiously spirited that two girls in the crowd on Tuesday couldn’t resist dancing along.” – Michael Crabb, The National Post

Historique de présentation

La gigue en souvenir a été présentée pour la première fois en 2008 dans le cadre de Dusk Dances, et réadaptée en 2010 pour le festival.

 

 

************************************
Téléchargez la fiche technique

Télécharger la grille tarifaire